Les traitements de l’humidité des murs contre terre

Opter pour un traitement par l’intérieur ou par l’extérieur ?

Il existe 2 manières de résoudre le problème. Soit en intervenant par l’intérieur du bâtiment, soit en intervenant par l’extérieur.
Le traitement par l’intérieur consiste à enduire les murs d’une couche de ciment hydrofuge spécifique, après une préparation minutieuse du support. Cette opération est aussi appelée « cuvelage ». Pour éviter que l’humidité maintenue dans le mur ne se propage vers le rez-de-chaussée ou vers des murs intérieurs de refend (perpendiculaires), il faut généralement prévoir d’établir des barrières étanches par injection de résines hydrofuges.
L’autre solution consiste à effectuer une tranchée profonde tout autour du bâtiment pour remettre une protection verticale étanche (type coaltar + Platon®) et un drainage. Un tel chantier est plutôt du ressort d’une entreprise générale. Cette solution – quand elle est possible – est beaucoup plus lourde à réaliser et plus coûteuse, mais elle présente l’avantage de maintenir le mur sec sur toute son épaisseur.

Comment étanchéifier une cave par l’intérieur ?

Une évaluation correcte de la situation est indispensable : mesure des taux d’humidité, de la pression hydrostatique potentielle, des teneurs en sel (type salpêtre). Les murs à traiter doivent être débarrassés de tous les anciens enduits (décapage) et de tout objet et fixation qui empêcheraient un traitement complet de la surface.
La première phase du procédé est le placement d’un traitement anti sel et d’un badigeon d’accrochage. Vient ensuite la pose de couches de ciments ou enduits hydrofuges spécifiques. Le placement dans le ciment d’un treillis d’armature en fibre de verre, pour renforcer le cuvelage et éviter toute microfissure, est souvent préconisé.

Quand opter pour le procédé de drainage de cave ?

Si de l’eau pénètre dans la cave, il est risqué de bloquer ces écoulements au moyen d’un cimentage hydrofuge. En s’accumulant dans le mur, l’eau va créer une pression hydrostatique importante et elle risque fort de trouver un chemin (fissure, mur de refend, pied de mur, etc.) pour s’écouler ailleurs dans la pièce. Dans ce cas, il est préférable d’opter pour la solution du drainage : on laisse pénétrer l’eau dans la pièce et on la récolte dans un caniveau créé en pied de mur. On la redirige ensuite vers un puisard, une pompe de relevage (ou vide-cave) et le système local d’égouttage.

Les ruissellements et les murs dégradés peuvent être masqués par une membrane à noppes (ou alvéolée) recouverte d’un cimentage.